Le Chèque énergie, un coup de pouce pour (mieux) consommer !

Après avoir remplacé les tarifs sociaux pour l'électricité (TSS) et le gaz (TPP) le 1er janvier 2018, le Chèque énergie évolue en 2019. Son périmètre et son montant augmentent. Son usage se simplifie également, pour toucher plus de monde que ne le faisaient les tarifs sociaux. Pour tout savoir de ces évolutions, suivez le guide !

Qu'est-ce que le Chèque énergie ?

Le Chèque énergie est une aide nominative au paiement des factures d’énergie du logement. Il est attribué chaque année, en fonction de vos revenus et de la composition de votre foyer.

Vous le recevez automatiquement par courrier chez vous entre fin mars et fin avril, sans avoir à effectuer de démarche, à la dernière adresse que vous avez indiquée à l’administration fiscale. (si vous avez bien effectué votre déclaration de revenus dans les délais légaux).

En 2019, le périmètre du Chèque énergie a été élargi et son montant augmenté. Il bénéficiera désormais à plus de 2 millions de foyers supplémentaires, pour un total de près de 5,8 millions de ménages.

 

Suis-je éligible au Chèque énergie ?

Votre éligibilité au Chèque énergie dépend donc de la composition de votre foyer et de son revenu fiscal :
•Pour les personnes vivant seules, le revenu ne doit pas excéder 10 700 € ;
•Pour les couples sans enfant, le seuil atteint 16 050 € ;
•Pour les couples avec un enfant, le revenu limite est de 19 260 €. Ajoutez ensuite 3 210 € par enfant supplémentaire.
 
Vous pouvez faire une simulation sur le chequeenergie.gouv.fr (munissez-vous de vos références fiscales).

 

À combien s'élève le montant du Chèque énergie ?

Bonne nouvelle ! En 2019, le montant moyen du Chèque énergie augmente de 50 €, passant de 150 € en 2018 à 200 €.
Pour un revenu compris entre 7 700 à 10 700 € (soit 2,2 millions de bénéficiaires), l'aide est comprise entre 48 et 76 € et varie selon votre situation familiale.
En dessous de 7 700 € (soit 3,6 millions de bénéficiaires), l'aide est de 98 à 277 €.
 

Quelles dépenses couvre le Chèque énergie ?

Trois types de dépenses peuvent être réglées avec le Chèque énergie.


Les factures d’énergie (électricité, gaz, fioul domestique, bois…) auprès de votre fournisseur.
 
Les charges de chauffage incluses dans votre redevance, si vous êtes logés dans un logement-foyer conventionné APL (aide personnalisée au logement).
 
•Certaines dépenses liées à la rénovation énergétique des logements (isolation des murs et toitures, protection des parois vitrées contre le soleil, équipements de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire…).
 
Pour consulter la liste complète des travaux remboursés, rendez vous ici
 
Attention, pour pouvoir payer ces travaux avec le Chèque énergie, ils doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel certifié RGE ("Reconnu garant de l’environnement"). Vous trouverez leurs coordonnées sur le www.faire.fr/.


Combien de temps le Chèque énergie est-il valable ?

Le Chèque énergie est valable jusqu’au 31 mars de l’année suivant sa date d’émission. La date de validité est inscrite sur son recto. Les fournisseurs d'énergie ou professionnels concernés ont obligation de l’accepter, conformément à l’article L. 124-1 du code de l’énergie. Notez que tout refus peut être signalé au 0 805 204 805 (service et appel gratuits).


Comment utiliser le Chèque énergie ?

Pour le gaz ou l'électricité, le Chèque énergie permet de payer la facture en cours et de façon immédiate. Vous pouvez aussi l’utiliser pour régler une future facture. Le montant sera alors déduit automatiquement de façon prévisionnelle.
Dans les deux cas, adressez-le par contre sans tarder à votre fournisseur. Soit en ligne (sur son site de paiement), soit par courrier, en joignant vos références (numéro d'abonné, etc.) : il sera crédité sur votre compte client dès réception.
Si vous utilisez le Chèque énergie pour régler des travaux de rénovation énergétique, deux situations sont également possibles :
•soit ils sont facturés avant sa date de fin de validité ; vous pouvez alors l'utiliser comme un chèque traditionnel.
•soit ils sont programmés après cette date de validité, et vous pouvez dans ce cas échanger votre Chèque énergie contre un Chèque travaux du même montant, valable pendant 2 ans.