FINAGAZ et vous, un partenariat d’experts !

Pour leur tranquillité, vos clients ont besoin de gages de qualité

La mise en œuvre d’une installation au gaz demande de respecter des procédures précises. Pour vous aider à mener vos projets dans les meilleures conditions, FINAGAZ vous aide à respecter les normes et les réglementations nécessaires à un travail de qualité, au service de la sécurité de vos clients !

Implantation des citernes aériennes

(pour les réservoirs dont la capacité est au plus égale à 3 500 kg)

Le clapet d’emplissage et la soupape de sécurité doivent se situer à au moins 3 mètres de :

• Toute ouverture d’un local habité ou occupé
• Toute ouverture d’un local contenant des foyers ou autres feux nus
• Toute ouverture en contrebas
• Toute bouche d’égout non protégée par un siphon
• Tout dépôt de matières combustibles (bois, abris de jardin en bois, charbon…)
• La limite de propriété
• La voie publique
• Tout appareillage électrique non antidéflagrant (éclairage de jardin, portail électrique…)
• Tout feu nu extérieur (ventouse chaudière, barbecue…)
• Toute zone de stationnement de véhicule

Afin d’assurer la maintenance, un espace minimum de 60 cm devra être aménagé autour des parois du réservoir. Par ailleurs, la distance entre l’approche maximale du camion-citerne FINAGAZ et le clapet d’emplissage
doit être au plus de 35 m.

L’implantation du stockage est obligatoirement soumise à l’accord du délégué commercial FINAGAZ.
De plus, après la mise en place du réservoir, aucune modification de l’environnement immédiat ou de l’implantation du stockage n’est envisageable sans l’accord écrit de FINAGAZ.

 

Implantation des citernes enterrées

Les trois règles d’or
• Aucun mur de fondation, aucune canalisation ou masse métallique (conduite d’eau, de gaz, d’électricité, d’air comprimé, etc.) ne doit se trouver à moins d’un mètre de la paroi du réservoir enterré.
• Dans tous les cas, le passage de véhicules ou le dépôt de matériaux notamment combustibles sont interdits au dessus du stockage ou à proximité.
• L’emplacement déterminé par les plots de signalisation doit rester libre de toute construction et plantation arborée.




Oubliella 1400, des distances réglementaires réduites. Elle doit être implantée au moins à 1,50 m :
• de toute baie d’un local habité ou occupé,
• de toute ouverture d’un local,
• de toute bouche d’égout non protégée par un siphon,
• de tout dépôt de matières combustibles,
• de la limite de propriété,
• de la voie publique,
• et 3 m de tout feux nus.

L’implantation du stockage est obligatoirement soumise à l’accord du délégué commercial FINAGAZ. De plus, après la mise en place du réservoir, aucune modification de l’environnement immédiat ou de l’implantation du stockage n’est envisageable sans l’accord écrit de FINAGAZ.

 

Le raccordement des citernes aux installations intérieures de gaz

Comment effectuer un raccordement ?

A. Le tube, dans la tranchée, doit être placé à 0,60 m au moins au-dessous du niveau du sol, cette cote devant être portée à 0,80 m environ avec buse de protection si la tranchée est exécutée sous une voie de circulation (route, parking).

B. La conduite de gaz peut être :
en cuivre. La partie enterrée doit être placée sous fourreau plastique (ou en tube enrobé).
en acier. On doit obligatoirement employer du tube spécial pour canalisations souterraines revêtu d’une protection anti-corrosion ou du tube acier étiré sans soudure protégé par un double enroulement de bandes anti-corrosion.
en polyéthylène haute densité. Tube PE “GAZ‑4” (à bandes jaunes). Un tube de ce type est recommandé pour les très grandes longueurs et n’est autorisé que pour les parties enterrées. Sa pression maximale de service est de 4 bars.

C. La protection de sortie de sol doit dépasser du sol d’au moins 0,20 m à chaque extrémité. Il est nécessaire d’assurer l’étanchéité entre le tube et ce fourreau.

D. Une signalisation par grillage avertisseur jaune doit être placée à 0,20 m au dessus de la canalisation.

E. Le robinet d’arrêt général.
Il est obligatoire à l’entrée du bâtiment si le réservoir est à plus de 20 m du bâtiment. Il est conseillé dans tous
les cas.

NB : Dans le cas d’E.R.P., une vanne “coup de poing” sous coffret est obligatoire.

 

Le branchement des citernes seules (schéma de principe)

Le dispositif de branchement d'une citerne aérienne est composé des éléments suivants :
• Vanne d'entrée de bâtiment
• Vanne / Robinet départ gaz
• Soupape de sécurité
• Jauge magnétique
• Ensemble 1ère détente : détendeur et limiteur de pression
• Orifice / Clapet d’emplissage
• Clapet de reprise liquide



Le dispositif de branchement d'une citerne enterrée est composé des éléments suivants :
• Robinet départ gaz
• Ensemble 1ère détente : détendeur et limiteur de pression
• Clapet de décharge
• Jauge magnétique
• Clapet d’emplissage
• Clapet de reprise liquide
• Raccord isolant
• Bornier de contrôle protection cathodique

 

Le branchement des citernes en cas de jumelage (schéma de principe)

Dans le cadre d'un jumelage, le dispositif de branchement d'une citerne aérienne est composé des éléments suivants :
• Vanne d'entrée de bâtiment
• Vanne / Robinet départ gaz
• Soupape de sécurité
• Jauge magnétique
• Ensemble 1ère détente : détendeur et limiteur de pression
• Orifice / Clapet d’emplissage
• Clapet de reprise liquide


Dans le cadre d'un jumelage, le dispositif de branchement d'une citerne enterrée est composé des éléments suivants :
• Robinet départ gaz
• Ensemble 1ère détente : détendeur et limiteur de pression
• Clapet de décharge
• Jauge magnétique
• Clapet d’emplissage
• Clapet de reprise liquide
• Raccord isolant
• Bornier de contrôle protection cathodique