A chaque problématique énergétique, nos solutions

Conseillez vos clients en vous inspirant d'exemples concrets.

Pour offrir à vos clients une prestation optimale, nous mettons en place des solutions au gaz souples et faciles à mettre en œuvre. Le gaz est aujourd'hui capable de répondre à des problématiques variées, que votre client soit dans l'agriculture, l'industrie ou l'hôtellerie-restauration.

Séchage des prunes en coopérative

Contexte. Près d'Agen, la Société Coopérative agricole des Pruniculteurs (SCP) du Moyen Lot rassemble et sèche les prunes de 45 producteurs.

Problématique. Le séchage des prunes se fait dans des fours dont la mise en route doit se faire lentement et la température atteint 85 °C. Le séchage dure ensuite de 18 à 24 heures. Saisonnière, cette activité connait un pic jusqu'à 250 tonnes de prunes séchées par jour lorsque les fours fonctionnent 24h/24.

Solution. Pour alimenter les séchoirs sans risque de rupture, une canalisation puise le gaz dans deux citernes de très grande capacité : 26 tonnes chacune. « Le fait d'avoir deux citernes plutôt qu'une augmente la surface d'échange thermique », explique Claude Chevrat, délégué commercial chez FINAGAZ. « Cela facilite la vaporisation, laquelle est aidée par un vaporiseur séquentiel de type feed-back eau chaude ».

 

Eau chauffée au butane dans une usine de fromage

Contexte. Chaque année, de 14 à 15 millions de litres de lait franchissent le seuil du site Eurial Poitouraine de Chaunay (Vienne) pour ressortir sous la forme de fromage de chèvre.

Problématique. La production de chaleur est indispensable à quasiment tous les stades du procédé. La laiterie dispose d'un réseau de vapeur alimenté par deux chaudières au fioul lourd mais l’installation est vieillissante. D'autre part, site classé, l'usine doit respecter des normes sévères en matière de rejets de polluants dans l'atmosphère.

Solution. Une citerne de 35 tonnes a été installée. La chaudière gaz et le réseau d'eau chaude seront plus souples à utiliser. De plus le butane, qui émet environ 25 % de gaz carbonique de moins que le fioul lourd, est la solution idéale pour protéger l'environnement.

 

Logements du personnel de l’IAV

Contexte. Pour les logements de son personnel, l'Institut d'Aménagement de la Vilaine (IAV) souhaitait un réseau d'alimentation commun et des compteurs individualisés.

Problématique. « Nous voulions pour cette opération une solution qui nous éviterait une gestion compliquée, et nous tenions aussi à avoir une individualisation des factures » explique Ludovic Audic, responsable du service des ouvrages hydrauliques et de la navigation de l'IAV.

Solution. L'offre Rézo-Canal répondait à toutes ces attentes. Le client est ainsi déchargé de la gestion du stockage, des livraisons et de l'entretien du matériel. Par ailleurs, il ne paie que ce qu'il consomme grâce aux compteurs individuels. Quant à la réserve de GPL, elle est assurée par une citerne enterrée de 1 750 Kg.

 

Complexe hôtelier avec restaurant, sauna et piscine

Contexte. Sylvaine et Franck Dessapt dirigent depuis 5 ans un établissement 3 étoiles situé dans le Golfe du Morbihan.

Problématique. Utiliser une source d'énergie capable d'alimenter les 42 chambres de l'hôtel, le sauna, les deux salles de séminaire, le restaurant et la piscine extérieure dont l'eau est à 28°C en permanence. Contrainte supplémentaire : l'installation doit rester discrète pour la clientèle.

Solution. Nous avons préconisé la mise en place de deux citernes enterrées Oubliella de 3 200 kg chacune. Elles préservent l'environnement visuel des clients et sont approvisionnées tous les 2 mois pour assurer la consommation annuelle de 22 tonnes de l'établissement. FINAGAZ prend également en charge l'entretien et la maintenance des cuves.