Soignez le budget de vos clients !

FINAGAZ aide vos clients à faire des économies

Avec FINAGAZ vos clients peuvent bénéficier de crédits d’impôts, d’aides et de subventions pour financer leur installation au gaz.

Crédits d'impôt : mode d'emploi

Rappelez à vos clients la possibilité d'obtenir un crédit d'impôt pour l'installation d'un système de chauffage et de production d'eau chaude écologique. Propriétaires ou locataires, l'ensemble de vos clients peut en bénéficier. Le crédit d'impôt s'applique aux logements construits depuis au moins deux ans et identifiés comme résidence principale du contribuable. Les taux varient en fonction de l'ancienneté de l'habitation.

Pour bénéficier d'un crédit d'impôt, votre client doit joindre à sa déclaration de revenus une copie de la facture définitive des installations. Elle doit comporter les mentions suivantes :

- Identité et adresse du contribuable.
- Adresse de réalisation des travaux.
- Nature et montant des travaux.
- Montant des équipements, matériels ou matériaux éligibles.

Le crédit d'impôt prend en compte le prix d'achat TTC du matériel mais pas les coûts de main d’œuvre. Le crédit d’impôt varie entre les résidences construites et achevées avant le 01.01.1977 et celles construites après cette même date. Les plafonds de dépenses sur lesquels est calculé le crédit d'impôt sont fonction du profil du client :

- 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée.
- 16 000 € pour un couple marié soumis à imposition commune.
- S'ajoutent 400 € par personne à charge, 500 € pour le deuxième enfant et 600 € à partir du troisième.

 

Aides et subventions

La tendance est au développement durable et à la réduction de la consommation d'énergie. Il existe un grand nombre de subventions qui aideront vos clients à choisir une solution de chauffage et de production d'eau chaude économique et écologique.

L’ANAH (Agence Nationale pour l'Amélioration de l’Habitat) a pour mission de promouvoir le développement, et la qualité du parc existant de logements privés. Elle octroie une aide financière de 900 €, sous certaines conditions, aux propriétaires bailleurs ou propriétaires occupants du logement principal qui achètent et installent une chaudière à condensation ou un équipement solaire. Le montant de cette subvention peut être doublé si l'installation est utilisée pour deux logements.

Les conseils régionaux se sont également engagés sur le terrain des économies d'énergie. Ils soutiennent financièrement l'installation de certains équipements :

- De 400 € à 1 200 € pour un système de production d'eau chaude solaire.
- Jusqu'à 3 000 € pour un système solaire combiné.

Ces aides sont variables selon les régions. Pour plus d'informations, contactez le conseil régional concerné ou appelez directement l'Espace Info Energie au 0 810 060 050 (prix d'un appel local).

 

Investissement, consommation et coût d'exploitation

Changer de système de chauffage et de production d'eau chaude pour des installations plus écologiques, c'est investir maintenant pour payer moins plus tard. Les économies sont visibles dès les premières factures !

Pour un système de régulation, le coût d’installation s’élève de 47,84 à 717,60 € et permet de bénéficier d'un crédit d'impôt de 25 à 40%. Ainsi, un appareil de régulation peut permettre de réaliser de 31 à 199 € d'économie de gaz par an en comparaison avec un système classique.

Pour une chaudière basse température, le coût d’installation s’élève de 1 600 à 3 000 € et permet de bénéficier d'un crédit d'impôt de 15 %. Ainsi, une chaudière basse température peut permettre de faire baisser la facture de gaz de 136 à 856 € par an.

Pour une chaudière à condensation, le coût d’installation s’élève de 2 300 à 4 200 € et permet de bénéficier d’un crédit d'impôt de 25 à 40 % du montant de l'investissement. L'ANAH offre jusqu'à 900 € d'aides (sous conditions) pour l'acquisition d'une chaudière à condensation. Ainsi, une chaudière à condensation peut permettre de réaliser des économies de 177 à 919 € par an sur la consommation de gaz.

Les coûts d'achat et de main d'œuvre pour la pose des capteurs solaires s'élèvent de 8 900 à 12 600 €. Il faut compter de 2 300 à 3 500 € pour la mise en place d'un réseau d'eau chaude et de 3 100 à 7 200 € pour l'installation d'une chaudière à condensation d'appoint. La mise en place d'un système solaire pour le chauffage permet de bénéficier d'un crédit d'impôt de 50%. L'ANAH offre également jusqu'à 1 800 € d’aides. Ainsi, la mise en place d'un couplage solaire/chaudière à condensation pour le chauffage peut permettre de réduire la facture de gaz de 564 à 1 504 € par an en comparaison avec un système classique.

Les coûts d'achat et de main d'œuvre d'un système monobloc de production d'eau chaude sanitaire solaire s'élèvent de 1 500 à 2 800 € et de 2 500 à 4 000 € pour un système à éléments séparés et permettent de bénéficier d'un crédit d'impôt de 50%. L’ANAH offre également jusqu'à 900€ d’aides. Ainsi, la mise en place d'un système solaire pour la production d'eau chaude sanitaire permet de réduire la facture de gaz de 971 à 1034 € par an en comparaison avec un système classique.